ATOS obtient la validation de ses objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre par la Science Based Targets initiative. Une démarche pionnière et un pas de plus franchi dans l’action du Groupe en faveur du climat.

Le développement d’Internet et de la dématérialisation des échanges portait la promesse d’une réduction de notre empreinte environnementale. C’était oublier, notamment, l’énergie nécessaire pour approvisionner les data centers qui hébergent une quantité exponentielle de données : l’on estime aujourd’hui que les data centers sont responsables de 2% des émissions de gaz à effet de serre, soit autant que le transport aérien.Il est donc vital pour le secteur IT de découpler croissance économique et émissions de gaz à effet de serre, via l’amélioration de la performance énergétique de ces centres et le recours aux énergies renouvelables. Un enjeu bien compris par ATOS.

La performance environnementale au cœur de la stratégie d’ATOS

Leader international de la transformation digitale, ATOS a, depuis de nombreuses années, placé le développement durable au cœur de sa stratégie d’entreprise. Dès 2008, le Groupe lançait un programme ambitieux de performance environnementale, visant non seulement à optimiser son impact, mais également à offrir à ses clients des solutions digitales plus respectueuses de l’environnement, afin de contribuer à la transition vers une société plus durable. Ce programme a produit de nombreux résultats :

  • Entre 2008 et 2016, le Groupe a réduit de 50% ses émissions de gaz à effet de serre (en valeur absolue et en intensité) ;
  • 90% de l’électricité consommée par ses data centers stratégiques provient de sources d’énergie décarbonée ;
  • ATOS compense 100% des émissions carbone résiduelles liées à ses data centers, via le financement de projets de parcs éoliens en Inde.

Un programme de performance environnementale exemplaire et reconnu

Cette stratégie fait aujourd’hui d’ATOS un leader en matière de performance environnementale : en 2016 et en 2017, le Groupe a été reconnu pour ses actions en faveur du climat par le CDP (ex Carbon Disclosure Project) en intégrant la « A List » de l’ONG britannique. La même année, l’indice Dow Jones Sustainability Index classait également ATOS numéro 1 du secteur des services informatiques au niveau mondial et européen.

Un pas de plus pour le climat, avec la Science Based Targets initiative

ATOS franchit aujourd’hui un pas de plus dans son action pour le climat, en voyant ses objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre reconnus par la Science Based Targets initiative (SBTi). Le Groupe s’engage ainsi à réduire les émissions de son scope 1, 2 et 3 par unité de valeur ajoutée. EcoAct a accompagné ATOS dans la définition de ses objectifs bas-carbone. Leader sur cette démarche, ATOS figure parmi les cinq premiers groupes français reconnus par la Science Based Targets initiative.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre proposition pour accompagner les entreprises et les territoires dans leur stratégie 2°C à travers les Science Based Targets ?

Qu’est-ce que la Science Based Targets initiative ?

Lancée en 2015 par le CDP, le World Resources Institute (WRI), le World Wide Fund for Nature (WWF) et le Global Compact des Nations Unies (UNGC), la Science Based Targets initiative permet aux entreprises de définir une trajectoire de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre cohérente avec les scénarios scientifiques sur l’évolution du climat et l’objectif de l’Accord de Paris, de maintenir l’augmentation globale des températures « nettement en dessous de 2°C ».

312 entreprises internationales se sont aujourd’hui engagées à agir pour le climat à travers la Science Based Targets initiative. 73 autres ont vu leurs objectifs reconnus par l’initiative.

Share This