Il est aujourd’hui admis que le changement climatique représente une menace sérieuse pour la stabilité de l’économie mondiale, de nos sociétés et de l’équilibre géopolitique. Face à cela, les recommandations de la TCFD proposent une feuille de route pour évaluer et anticiper les risques et les opportunités liés au changement climatique et renforcer la résilience du système financier international. Alors que l’intégration du risque climatique et la prise en compte des recommandations de la TCFD sont de plus en plus attendues de la part des investisseurs et des agences de notation, il est aujourd’hui vital pour les entreprises d’optimiser leur reporting et leur stratégie climat.

Qu’est-ce que la TCFD ?

Reconnaissant le besoin de mieux comprendre les risques et  les opportunités liés au changement climatique pour l’économie mondiale, le Conseil de Stabilité Financière (G20) a mis sur pied la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD). Présidée par Michael Bloomberg, la TCFD vise à promouvoir un reporting clair, fiable et cohérent sur l’exposition aux risques liés au changement climatique. En juin 2017, la TCFD a, à cet effet, publié un ensemble de recommandations.

Pourquoi les recommandations de la TCFD sont-elles stratégiques ?

Améliorer la transparence renforce l’efficacité des marchés, la stabilité et la résilience de nos économies.

Michael R. Bloomberg

Président de la TCFD

Les investisseurs et les créanciers ont besoin de pouvoir accéder à un reporting complet et cohérent pour prendre des décisions éclairées sur la manière manière d’allouer leur capital et d’optimiser le risque lié à leurs investissements. Mais au-delà de la demande de leurs parties prenantes, ce reporting du risque climat représente également, pour les entreprises, un levier de performance : en identifiant et en gérant les risques et les opportunités liés au changement climatique, les entreprises assurent la pérennité de leur business model et se donnent les moyens de saisir les opportunités liées à la transition bas-carbone.

Par ailleurs, les recommandations de la TCFD visent à alléger le poids du reporting pour les organisations. Face aux très nombreux standards de reporting climat existant – souvent lacunaires et incohérents entre eux – la TCFD propose en effet aux entreprises un cadre de reporting unique, cohérent et clair, centré sur les risques financiers liés au climat. C’est ainsi que le CDP a aligné en 2018 ses questionnaires avec les recommandations de la TCFD.

Recommandations de la TCFD : qui est concerné ?

La Task Force a émis quatre recommandations, toutes applicables aux organisations des secteurs financier et non-financier, à l’échelle internationale. Il s’agit de recommandations non contraignantes. Mais avec le soutien du Conseil de Stabilité Financière du G20, il est probable qu’elles deviennent un standard dans les années à venir, comme l’a récemment montré la publication du rapport du Groupe d’Experts de Haut-Niveau de l’UE sur la Finance Durable. Il est donc aujourd’hui de l’intérêt des entreprises de prendre les devants en réfléchissant à la manière dont les recommandations de la TCFD peuvent être mises en œuvre.

Les recommandations de la TCFD s’adressent en priorité aux organisations du secteur financier, aux grands actionnaires et gestionnaires d’actifs dont la position, au sommet de la chaîne d’investissement, leur permet d’inciter les entreprises à améliorer leur reporting sur les risques financiers liés au changement climatique.

Les recommandations de la TCFD

Les recommandations de la TCFD permettent aux entreprises d’identifier les informations pertinentes à intégrer dans leur reporting climat. Elles sont structurées autour de quatre axes clés, basés sur le fonctionnement des organisations :

  • Gouvernance : qui est responsable, au sein de l’entreprise, de l’évaluation et de la gestion des risques et des opportunités liés au changement climatique ?
  • Stratégie : comment l’entreprise mesure-t-elle l’impact des risques et des opportunités liés au changement climatique sur sa stratégie et son plan financier ?
  • Gestion des risques : comment l’entreprise identifie et gère-t-elle les risques liés au changement climatique ?
  • Indicateurs et objectifs : quels indicateurs et quels objectifs l’entreprise utilise-t-elle pour gérer les risques et les opportunités liés au changement climatique ?

Quelles sont les prochaines étapes ?

Sans fournir de planning exact de mise en œuvre de ses recommandations, la Task Force on Climate-related Financial Disclosures invite les organisations à franchir le pas dès que possible. Et certains ont déjà pris les devants : seize banques participant à l’Initiative financière du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP FI) se sont ainsi engagées à mettre en œuvre les recommandations de la TCFD.

Découvrez notre eBook pour en savoir plus sur le contenu des recommandations de la TCFD, leur importance stratégique pour votre organisation et la manière dont vous pouvez les mettre en œuvre.

Share This