Après avoir mené une consultation, le CDP (ex Carbon Disclosure Project) procédera à plusieurs modifications sur son questionnaire. A quels changements s’attendre en 2018 ?

Les changements introduits par le CDP :

  • En juin dernier, la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD), mise en place par le Conseil de stabilité financière du G20, publiait ses recommandations pour le reporting climat des entreprises. La Task Force souhaitait ainsi permettre aux acteurs du monde financier d’évaluer la manière dont les entreprises anticipent et se préparent au changement climatique. Le CDP intégrera, dans son questionnaire 2018, ces recommandations afin de mieux évaluer le degré d’exposition des entreprises au risque climatique.
  • Le questionnaire prendra également en compte les résultats de l’initiative Assessing the Low-Carbon Transition (ACT) pour évaluer l’alignement des stratégies des entreprises avec la trajectoire 2°C.
  • Des questions spécifiques à certains secteurs d’activité seront intégrées au questionnaire sur le changement climatique. C’est également le cas sur le questionnaire Eau, pour certains secteurs stratégiques : Pétrole & gaz, Services d’électricité, Mines et métaux, Chimie, Agroalimentaire, Vins et spiritueux, Tabac, Papier et Industrie forestière.

Le CDP approfondit son approche sectorielle

Afin de répondre au questionnaire 2018 du CDP, les entreprises devront par conséquent rassembler des informations complémentaires sur :

  • Leur mode de gouvernance et leur plan de gestion des risques ;
  • Leur approche de l’analyse de scénarios ;
  • Le prix carbone.

EcoAct vous accompagne auprès du CDP

En tant que partenaire officiel du CDP en France et aux Etats-Unis, nous vous accompagnons pour répondre au questionnaire. En 2016 et 2017, nous avons notamment accompagné le groupe L’Oréal, classé triple A, dans sa réponse au questionnaire Climat. Contactez-nous ! 

Share This