Projet forestier des Cardamomes

Location: Cambodge
Ce projet aux montagnes des Cardamomes empêche la déforestation d'une région unique et biodiversifiée qui est l'habitat de nombreuses espèces indigènes.

Résumé du projet

Étendue sur 20 000 km² au sud-ouest du Cambodge, la chaine des montagnes de Cardamomes s’étend le long de la frontière avec la Thaïlande. La région abrite la deuxième plus vaste forêt tropicale vierge d’Asie du Sud-Est, qui est soumise à des pressions importantes liées à l’exploitation illégale du bois, et au braconnage.

Le projet Cardamom Forest se concentre sur le sud de cette région, dans le but de préserver sa biodiversité unique, habitat pour de nombreuses espèces dont 50 présentes sur la liste rouge de l’IUCN, dont l’éléphant d’Asie, l’ours brun d’Asie, la panthère nébuleuse, le crocodile siamois, etc.

Ce projet permet aussi de préserver une région dont dépendent 28 communautés locales, ce qui représentent 16 319 personnes (dont seulement 16% vivent au-dessus du seuil de pauvreté défini par le gouvernement cambodgien).

Certifié par

Alignement sur les Objectifs de développement durable

ODD 8 : Travail décent et croissance économique

Le projet propose des opportunités de travail aux communautés locales dans différents domaines d’activités : de l’éco tourisme à la protection du parc (management, logistique, secourisme, etc.), en collaboration avec le Ministère de l’Environnement cambodgien.

ODD 13 : Action climatique

Le projet a un impact climatique positif significatif dans la mesure où il permet d’éviter le rejet dans l’atmosphère de plus de 3.5 millions de tonnes équivalent CO2 par an. Cette forêt est un puit de carbone majeur, qu’il est essentiel de préserver.

ODD 15 : Vie Terrestre

En couvrant 445 339 ha de forêt, le projet préserve et restaure les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer les forêts, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité.

Les résultats

  • 445 339 hectares de forêt protégée.
  • Renforcement de la loi pour la protection de la biodiversité. 200 crocodiles siamois recensés dans la région, une des dernières zones habitées par cette espèce au monde (et la « plus » peuplée). Des efforts pour ré introduire le tigre dans cette forêt vierge, et des succès dans la ré-introduction de l’éléphant.
  • Développement de l’agriculture durable (220 familles concernées dans 3 villages) et de l’éco tourisme (programme récompensé).
  • Établissement d’un Fonds communautaire pour le soutien des étudiants des communautés dans l’obtention de bourses scolaires, et dans la poursuite vers des études supérieures.
  • Des opportunités d’emplois locaux, notamment pour la protection du parc : des rangers surveillent la zone en permanence.

Parlez à un expert aujourd'hui

33 (0) 1 83 64 08 70
Renseignez-vous en ligne