Marajó

Localisation : Brésil
Le projet Marajó contribue à la lutte contre la déforestation de la forêt amazonienne en proposant des activités économiques nouvelles aux populations locales.

Résumé du projet

Le projet se situe sur l’île de Marajo, dans le delta du fleuve Amazone, dans la partie Est de l’Amazonie. Elle est considérée comme la plus grande île entourée d’eau douce au monde.  Elle possède une faune riche et variée qui compte beaucoup d’espèces d’oiseaux endémiques.

L’exploitation du bois et son transport sur le fleuve est la principale source de revenus des communautés locales et l’une des principales causes de la déforestation dans cette région.

Le commerce du bois ayant été interdit sur le périmètre du projet pour empêcher l’exploitation forestière non planifiée sur l’île, le projet propose d’autres sources de revenus aux communautés locales.

Certifié par

Alignement sur les objectifs de développement durable

ODD 11 : Villes et communautés durables

Substituer l’exploitation du bois (source principale de revenus dans la région) par d’autres activités plus responsables et génératrices de revenus alternatifs, comme l’aquaculture.

ODD 13 : Lutte contre le changement climatique

Réduire considérablement les émissions de GES liées à la déforestation au Brésil.

ODD 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres

Favoriser le développement de pratiques agricoles plus responsables et raisonnées, notamment dans les exploitations de production de cacao de la région, préservant ainsi la forêt primaire et les espèces endémiques dans la zone du projet.

Les résultats

  • Plus de 133 000 téqCO2 évitées chaque année.
  • Promotion de l’éducation à l’environnement via la création d’une école dédiée.
  • Organisation de sessions de formation sur l’agriculture vivrière.
  • Une exploitation durable de la forêt associée à une démarche de reforestation par la construction de pépinières pour restaurer la forêt amazonienne.
  • Création de nouvelles sources de revenus pour les communautés locales, notamment à travers la culture du cupuaçu (Theobroma grandiflorum), plante native de la région de la même famille que le cacao, également utilisé pour la production du chocolat.

Parlez à un expert aujourd'hui

33 (0) 1 83 64 08 70
Renseignez-vous en ligne