Cherokee – Projet forestier

Etats-Unis
Le projet Cherokee Forest préserve la forêt et ses écosystèmes en interdisant leur exploitation.
  • Préservation des forêts

Résumé

du projet

En 2010, les États-Unis comptaient 252Mha de couvert forestier sauvage, soit près de 29% de la superficie du territoire national. En 2020, cette couverture forestière a été réduite de 1,59Mha due notamment aux pressions commerciales soit l’équivalent de 683Mt de tonnes de CO₂.

Ce projet de gestion forestière améliorée est situé dans le nord-est du Tennessee sur plus de 4 300 hectares de forêts mixtes de feuillus, de chênes et de caryers, et de pins. Il vise à protéger et préserver les divers écosystèmes forestiers qui s’y trouvent afin d’y assurer leur continuité et croissance.

La zone du projet est utilisée comme une propriété de conservation et de loisirs en plein air. Le plan de gestion et la gouvernance du parc sont conçus pour préserver l’habitat et les écosystèmes forestiers de cette zone montagneuse tout en stimulant le tourisme récréatif dans la région.

 

Certifié

par

Alignement sur

les Objectifs de développement durable

  • ODD 6 : Garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable

Ce projet permet d’assurer la bonne santé des cours d’eau environnants grace à l’amélioration de la capacité de filtration des sols.

  • ODD 13 : Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions.

Ce projet permet une séquestration de CO2 améliorée des sols et contribue à stocker près de 38,000 teqCO2 par an au cours de sa durée de vie.

  • ODD 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres,

Le projet Cherokee Forest permet de préserver un écosystème forestier clé pour la survie de près de 40 espèces animales dans la région.

Les résultats

  • Ce projet permet le développement de l’écosystème forestier dans la région en interdisant son exploitation.
  • La biodiversité locale bénéficie d’une zone forestière variée et ininterrompue, couvrant plusieurs types de forets.
  • Présence sur la zone de projet de biches, d’ours noirs, dindes sauvages, ainsi que plusieurs espèces d’oiseaux et mammifères clés au bon développement de la zone
  • Un écosystème forestier sain et protégé permet une meilleure capacité de filtration d’eau dans les sols, assurant la santé des cours d’eau environnants.
  • Dans les 20 prochaines années, le projet permettra la séquestration de plus de 38,000 teqCO2 par an.

Parlez à un

expert aujourd'hui

33 (0) 1 83 64 08 70
Suivez-nous ici :
© 2022 EcoAct.
Tous les droits sont réservés.
This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. You can find out more about which cookies we are using in our privacy policy.