Projet de foyers améliorés à faible dégagement de fumée au Soudan

Étude de cas : SCHARR
Réduire les émissions de carbone et améliorer les conditions de vie au Soudan. Notre projet de foyers améliorés est le premier projet de crédit carbone enregistré au Soudan et le premier à être développé dans une zone de conflit.

Les défis

Notre projet de foyers améliorés est le premier projet de crédit carbone enregistré au Soudan et le premier à être développé dans une zone de conflit. En septembre 2019, il remporte le prix de meilleur projet de compensation carbone décerné par le magazine Environmental Finance.

Il a été développé par notre équipe de développement de projet au Royaume-Uni pour améliorer la santé des ménages en remplaçant les méthodes de cuisson traditionnelles – combustion du bois et du charbon de bois à l’intérieur de la maison – par des foyers améliorés au GPL à faible émission de fumée.

Le projet est financé par la vente de crédits carbone et nous sommes ravis de travailler avec SCHARR qui est maintenant le principal bailleur de fonds de la phase III de ce projet de foyers améliorés à faible émission de fumée, projet à fort impact, non seulement sur les émissions de carbone, mais aussi sur la vie quotidienne des populations au Darfour.

90% des ménages au Soudan utilisent la biomasse et pour chaque tranche de 10 arbres abattus, seulement 1,5 arbre est reboisé. La forte demande de bois de chauffage pour la cuisine peut entraîner une dégradation de l’environnement à mesure que les stocks de bois s’épuisent et que les arbres vivants sont abattus d’une manière non durable.

En outre, la combustion du bois et du charbon de bois libère de grandes quantités de particules, de monoxyde de carbone et d’autres polluants. Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’exposition prolongée à la fumée de la biomasse constitue un risque majeur pour la santé, contribuant aux infections respiratoires aiguës et autres maladies chez les enfants. Chaque année, 4,3 millions de personnes meurent dans le monde de maladies causées par la pollution intérieure liée à la cuisson – plus que les décès dus au paludisme, au VIH/SIDA et à la tuberculose réunis.

Les femmes et les enfants sont les plus vulnérables à ce risque et consacrent le plus de temps à la cuisson et à la collecte du bois de chauffage, souvent au détriment de leur scolarité ou d’un travail qui permettrait un revenu supplémentaire pour leur famille.

De plus, le Soudan est un pays qui est déjà touché par le changement climatique. La sécheresse et la désertification sont une réalité. Au Darfour, où le conflit est intense depuis de nombreuses années, le couvert forestier indigène a été gravement endommagé, laissant les ressources naturelles et les habitats épuisés.

 

FRIEDRICH SCHARR KG, avec ses filiales, fournit et distribue du GPL, du mazout, du gaz naturel, de l'électricité, des granulés de bois et des services énergétiques techniques en Allemagne. L'entreprise a été fondée en 1883 et a son siège à Stuttgart. Elles offrent des solutions énergétiques complètes à leurs clients, tant privés que publics.
Pour en savoir plus : www.scharr.de

« Nous ne nous contentons pas de "donner vie à l'énergie", mais nous attachons également une grande importance à la durabilité, à la protection des ressources et à l'efficacité énergétique. C'est une question de bon sens : le changement climatique est réel et le financement du carbone est un moyen efficace de lutte. Nous sommes donc heureux que ce projet phare puisse être développé à grande échelle grâce à notre contribution. »
Rainer Scharr
Gérant associé de FRIEDRICH SCHARR KG

La solution

Les projets de foyers améliorés à faible dégagement de fumée offrent une solution concrète :  ils permettent aux familles d’acheter des fours au GPL plus propres et plus efficaces grâce à une initiative locale de micro-financement gérée par un réseau d’associations de développement dirigé par des femmes.

Le GPL émet en effet moins de gaz à effet de serre que tout autre combustible fossile, avec 50 % moins d’émissions de carbone que le charbon et 20 % moins que le mazout de chauffage. L’Alliance mondiale pour des foyers améliorés propres affirme que la cuisson au GPL à faible dégagement de fumée réduit la plupart des principaux polluants de plus de 95 % et réduit la consommation d’énergie de 50 à 70 %.

Les nouveaux fours réduisent de 40 % la dépense énergétique et le temps de cuisson des ménages pour les familles à faible revenu. Ces foyers améliorés signifient également que les femmes et les enfants passent moins de temps à acheter du combustible et que les communautés dépendent moins des ressources forestières qui s’amenuisent.

Des femmes sont employées localement pour mener des enquêtes et évaluer les avantages sociaux du projet afin de s’assurer de leur impact positif.

Nous sommes très fiers que le projet ait reçu le statut d’Initiative phare Momentum for Change de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui reconnaît la contribution à l’adaptation aux changements climatiques et à leur atténuation.

Le projet constitue un exemple emblématique du rôle clé que les entreprises peuvent jouer dans les efforts visant à réduire les émissions mondiales de carbone et à faciliter le changement social dans les pays en développement.

Les résultats

  • Près de 100 % des familles qui utilisent les nouveaux foyers améliorés livrés par le projet affirment que la qualité de l'air intérieur s'est grandement améliorée
  • Chaque foyer amélioré installé dans un foyer au Darfour permet d'économiser 4,5 tCO2e, soit l'équivalent d'un passager voyageant 3 fois entre Londres et New York
  • Plus de 11 900 fours améliorés ont été installés dans les foyers (et avec l'aide d'entreprises comme SCHARR, ce chiffre ne cessant d'augmenter)
  • Fin 2018, le projet avait permis d'économiser 232 000 tCO2
  • 26 % des femmes démarrent de nouvelles activités génératrices de revenus, et 8 % d'entre elles élargissent leurs activités existantes en y consacrant plus de temps
  • 58 % ont dit avoir plus de temps passé avec leurs enfants
  • 48 % des femmes interrogées ont déclaré que leurs maris ont même montré plus d'intérêt pour la cuisine avec les foyers améliorés.
  • 16 % des ménages déclarent que les maladies oculaires et respiratoires ont diminué suite au passage au GPL
  • 100 % des ménages ont fait état d'une diminution de la dépense énergétique

Télécharger notre Note d'analyse

La neutralité carbone fait aujourd’hui l’objet d’un engouement de plus en plus fort : chaque mois, partout dans le monde, des États, des métropoles et des entreprises s’engagent sur cet objectif ambitieux.

Télécharger maintenant

Toutes les demandes

Renseignez-vous en ligne

Contactez nous