Aller de l’avant en matière de reporting TCFD

Étude de cas : JetBlue
La compagnie aérienne américaine donne l’exemple en matière de reporting climat en s'alignant sur les recommandations de la TCFD et le SASB.

Améliorer le reporting en matière de développement durable

En 2016, JetBlue est devenue la première compagnie aérienne et l’une des premières sociétés américaines cotées en bourse à intégrer entièrement les recommandations du SASB et de la TCFD dans leur reporting environnemental, social et de gouvernance (ESG).

La mission du Sustainability Accounting Standards Board (SASB) est d’aider les entreprises du monde entier à identifier, gérer et rendre compte de leurs pratiques en matière de développement durable qui importent le plus à leurs investisseurs. Il fournit des normes de présentation de l’information propres à chaque industrie afin de permettre l’analyse comparative. La Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD) est un ensemble de recommandations en matière de reporting qui permettent aux entreprises de surveiller et de réduire le risque financier lié au changement climatique ; plus de 500 organisations dans le monde entier, dont un grand nombre d’investisseurs, ont approuvé ces recommandations.

Les entreprises sont confrontées à une pression croissante de la part de la communauté financière pour mieux prendre en compte les risques liés au changement climatique. Cependant, les entreprises ont encore du mal à déterminer comment elles devraient mettre en œuvre la TCFD et ce que l’on attend d’elles.

Dans leur reporting en 2016, JetBlue était en avance sur son temps, non seulement au sein de son industrie, mais aussi au sein de la communauté internationale. Ensuite en 2018, l’entreprise cherchait déjà à s’appuyer sur ces avancements et à y apporter des améliorations substantielles. L’équipe d’EcoAct est fière de s’être associée à JetBlue pour cette initiative.

Siège:
Long Island City, New York

Fondée en 1999, JetBlue est maintenant une compagnie de voyage primée. Avec une forte ambition pour l'avenir, elle fait face aux défis du climat et du développement durable, montre la voie en matière des actions responsables, et innove non seulement au sein de l'industrie du voyage, mais aussi dans ses pratiques environnementales et ses rapports ESG.

« L'adoption des recommandations de la TCFD est un défi pour toute entreprise. Cependant, JetBlue a fait démarrer son reporting TCFD très tôt, afin d’apprendre par la pratique et de mettre en place une démarche d’amélioration continue, comme le recommande la TCFD elle-même. »
William Theisen
CEO, EcoAct USA

Améliorer la qualité et l'alignement

JetBlue souhaitait en particulier maximiser la qualité de sa communication, et l’harmonisation entre les deux normes de reporting dans son rapport ESG 2018. Nous avons pu ajouter notre expertise en matière de SASB et de TCFD à notre expérience en matière de de développement durable pour aider la compagnie aérienne à atteindre son objectif.

Une analyse des écarts entre les recommandations et les actions de développement durable communiquées dans leur reporting a permis la mise en évidence les domaines dans lesquels des informations complémentaires ou des mesures stratégiques supplémentaires étaient nécessaires. Cela a permis à l’entreprise d’avoir une vision éclairée de l’ensemble des points sur lesquels elle devait se concentrer, et des informations additionnelles qu’elle devait recueillir.

Cependant, nous constatons que souvent, les entreprises en font plus qu’elles ne le pensent en termes d’actions alignées sur les recommandations de la TCFD. C’était le cas ici – l’analyse des écarts a révélé que JetBlue en faisait déjà plus dans le cadre de leurs activités commerciales qu’ils communiquaient, ce qui a révélé le potentiel d’amélioration immédiate des rapports.

L’empreinte carbone de l’entreprise a été calculée par l’équipe EcoAct, qui a également aidé JetBlue à effectuer une vérification par une tierce partie. Cela a permis d’assurer l’exactitude des données figurant dans le rapport et d’améliorer la qualité de leurs produits.

Le rapport ESG 2018 a ensuite été rédigé, passant de deux documents distincts à un rapport global de la TCFD et du SASB, intégrant les principales exigences des deux. Le rapport a été structuré autour des quatre domaines d’intervention de la TCFD : Stratégie, Gouvernance, Gestion des risques et Mesures & Objectifs, en veillant à ce que les lignes directrices soient respectées et à ce que les données requises soient aussi simples et claires que possible pour toutes les parties prenantes.

Afin démontrer clairement cet alignement, une matrice a été créée et mise à la fin du rapport, montrant quelles parties du rapport correspondaient aux normes et exigences spécifiques de la TCFD et du SASB, tout en permettant aux parties prenantes de trouver facilement les informations exactes qu’elles recherchent.

L’adoption des recommandations de la TCFD est un défi pour toute entreprise. Cependant, JetBlue a fait démarrer son reporting TCFD très tôt, afin d’apprendre par la pratique et de mettre en place une démarche d’amélioration continue, comme le recommande la TCFD elle-même. Leur nouveau rapport ESG vient d’être publié, et documente leur approche stratégique et impressionnante de la gestion du risque et de l’innovation chez JetBlue. Découvrez comment JetBlue va de l’avant avec son reporting TCFD en accédant à son tout nouveau rapport ici.

Les résultats

  • Une empreinte carbone actualisée et vérifiée
  • Un nouveau rapport RSE simplifié
  • Amélioration de la communication des informations relatives au développement durable en intégrant les recommandations du SASB et de la TCFD

Toutes les demandes

Renseignez-vous en ligne

Contactez nous