5 étapes pour établir une stratégie de compensation carbone volontaire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

carbon offsetting strategy

La mise en place d’une stratégie robuste de contribution climatique à travers la compensation carbone peut venir en appui de votre transition vers zéro émission nette tout en soutenant les objectifs ESG de votre organisation. Harry Parkin, analyste chez EcoAct, aborde les avantages et les enjeux clés d’une stratégie de compensation carbone pour les organisations.

De nombreuses organisations reconnaissent la valeur de la contribution climatique, et beaucoup d’entre elles ont déjà mis en place un programme de compensation carbone volontaire dans le cadre de leur trajectoire vers zéro émission nette. La compensation carbone permet de s’attaquer aux émissions résiduelles parallèlement aux actions de réductions absolues de carbone. L’objectif zéro émission nette est un objectif à long terme ; avoir une stratégie solide de compensation de vos émissions carbone vous permettra d’œuvrer pour la transition climatique en parallèle de votre stratégie globale de décarbonation.

L’élaboration d’une stratégie de contribution climatique via le mécanisme de la compensation carbone implique plusieurs étapes : le choix de partenaires, la sélection des projets à soutenir, et une communication efficace du programme. En parallèle, fixer un prix interne du carbone pour votre organisation peut demander des efforts supplémentaires de réduction des émissions (par exemple, des investissements dans des technologies bas-carbone, l’engagement de la chaîne de valeur, etc.)

Qu’est-ce que la compensation carbone et pourquoi est-elle nécessaire ?

La compensation carbone consiste à financer des projets de réductions/évitements ou de séquestrations d’émissions de GES, équivalentes aux émissions résiduelles d’une organisation, entreprise ou territoire, au-delà de sa chaîne de valeur. Ce financement s’effectue soit en acquérant des réductions/évitements ou des séquestrations d’émissions, aussi appelées crédits carbone, soit en investissant directement dans les projets qui réduisent, évitent ou séquestrent des émissions de CO2.

La compensation des émissions est ainsi réalisée via différents projets à travers le monde qui utilisent la finance carbone afin de réduire ou éviter les émissions qui auraient eu lieu sans l’existence de ce projet (comme les projets d’énergie renouvelable ou de protection des forêts). De plus, certains projets permettent de retirer de l’atmosphère le dioxyde de carbone qui y serait autrement resté (c’est le cas des projets de reforestation de forêts dégradées ou de restauration de mangroves par exemple). Outre la réduction des émissions, de nombreux projets de compensation contribuent également aux objectifs de développement durable des Nations unies, en soutenant la création d’emplois ou l’égalité des sexes par exemple.

Les projets de compensation carbone génèrent des « crédits carbone ». Ces crédits sont certifiés par des standards reconnus et vérifiés par de nombreuses tierces parties. EcoAct recommande de financer uniquement des projets de qualité, audités, vérifiés et certifiés par les organismes approuvés par l’ICROA.

Les efforts visant à la réduction absolue des émissions d’une organisation doivent rester la priorité. Dans une période de transition, la compensation carbone est un moyen d’assumer la responsabilité des émissions résiduelles. En effet, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a déclaré dans le dernier volet de son 6ème rapport d’évaluation (AR6, avril 2022) que « le déploiement des technologies d’élimination du carbone pour contrebalancer les émissions résiduelles difficiles à éliminer est inévitable si l’on veut atteindre zéro émission nette ».

De plus, l’initiative Science-Based Targets (SBTi) exige la réalisation d’un objectif de réduction à long terme selon des critères précis, ainsi que de neutralisation (retrait de l’atmosphère) de toute émission résiduelle pour atteindre zéro émission nette. Les efforts d’atténuation au-delà de la chaîne de valeur, soit la compensation carbone volontaire, constituent la meilleure pratique tout au long du parcours vers zéro émission nette. Cela permet aux entreprises et autres organisations de contribuer à l’atténuation des émissions de GES mondiales en investissant dans des projets en dehors de leur chaîne de valeur.

L’IETA, l’Association internationale d’échange d’émissions, estime que le marché des crédits carbone pourrait réduire de plus de la moitié le coût de la mise en œuvre des Contributions nationales (NDC en anglais) des pays, soit jusqu’à 250 milliards de dollars d’ici à 2030.

Pourquoi mettre en place une stratégie de compensation carbone dès maintenant ?

En tant que mécanisme de marché, la compensation carbone est sujette aux aléas de l’offre et de la demande. Année après année, les prix des crédits de presque tous les types de projets augmentent. La pression sur la demande augmente également, en particulier pour les projets de compensation carbone qui font partie des solutions de séquestration de carbone fondées sur la nature et qui exigent du temps pour que le carbone soit séquestré et que les crédits soient émis.

Investir dans la compensation carbone volontaire dès maintenant contribue à renforcer les compétences et les capacités nécessaires au développement de tels projets ou à la conception de nouveaux types de projets, dans le contexte de l’insuffisance des capitaux de financement de projets.

De plus, s’engager dans la contribution climatique à travers une stratégie de compensation carbone répond à des attentes de plus en plus croissantes des parties prenantes d’une entreprise. Les investisseurs s’attendent à une meilleure gestion du risque, et veulent s’assurer de la pérennité et de la résilience du business. Les clients cherchent à consommer mieux, et s’orientent vers des choix de consommation responsables ; la contribution climatique représente un vrai engagement en faveur de zéro émission nette, et permet de vendre des produits/services porteurs de sens. Enfin, avoir une stratégie climatique robuste qui comprend la compensation carbone volontaire rend votre marque employeur plus attractive, et aide ainsi à attirer de nouveaux talents.

Cinq éléments à prendre en compte dans la mise en place de votre stratégie de compensation carbone

1. Mesurez vos émissions sur toute la chaîne de valeur et définissez un objectif de réduction fondé sur la science (science-based target)

La première étape de toute action en faveur du climat consiste à calculer avec précision les émissions directes et indirectes de votre organisation conformément aux méthodologies de calcul des GES (Bilan carbone ©, GHG Protocol…). Cet exercice permet à votre organisation de mettre en évidence les sources d’émissions les plus importantes et de le communiquer pour plus de transparence envers vos consommateurs et parties prenantes.

Ensuite, la meilleure pratique consiste à fixer un objectif de réduction d’émissions aligné sur la science, aussi appelé SBT (science-based target), couvrant les émissions directes et indirectes afin de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C. EcoAct est un expert de l’accompagnement des organisations dans la définition de leurs SBT ; nous avons guidé plus de 50 entreprises, tous secteurs confondus, à répondre aux critères requis et à fournir les documents nécessaires afin d’obtenir la validation de la SBTi.

2. Sensibilisez les membres de votre organisation à la réglementation et aux meilleures pratiques en matière de compensation carbone volontaire

Comme mentionné précédemment, le marché du carbone volontaire est en pleine croissance et les prix des crédits carbone continuent de subir une pression à la hausse depuis un point d’inflexion en 2020. Le marché vaut désormais plus d’un milliard de dollars. En parallèle, la plateforme de notation du marché du carbone Sylvera a noté qu’en 2021, « l’inventaire des crédits carbone volontaires a chuté d’environ 50 % ».

La compréhension de la dynamique du marché sera très utile à votre organisation pour vous préparer à respecter vos engagements de compensation carbone. En fonction de l’évolution des prix, vous pourrez mieux planifier votre stratégie globale vers zéro émission nette. Les organisations prévoyantes, prêtes à s’informer sur le marché et à investir dans des projets, ou à s’approvisionner en crédits avant l’heure, auront un impact plus important sur le climat et le développement durable à long terme que celles qui tardent à le faire.

La formation de vos collaborateurs à ce marché, en particulier des équipes en charge des achats, des finances et de la direction, doit être une priorité.

Enfin, il est important de suivre les évolutions réglementaires en cours et à venir (nationales et internationales) qui peuvent avoir un impact sur la dynamique du marché. Par exemple, les règles relatives à l’article 6 de l’Accord de Paris, modifieront les allégations relatives à la compensation carbone et le processus de développement de nouveaux projets.

3. Modélisez la trajectoire des émissions de votre organisation

L’étape suivante à considérer lors de l’élaboration de votre stratégie de compensation carbone consiste à modéliser votre ambition et à définir vos besoins futurs en crédits carbone. Bien qu’il y ait un certain niveau d’incertitude causé notamment par votre croissance potentielle, avoir une compréhension générale du nombre de crédits dont votre organisation est susceptible d’avoir besoin au fil du temps vous aidera à planifier votre trajectoire vers zéro émission nette et à prévoir les coûts potentiels.

Le premier élément de cette démarche consiste à décider des émissions que vous compenserez tout au long du parcours. Selon les critères de la SBTi, les émissions résiduelles lors de l’atteinte de zéro émission nette doivent être retirées de l’atmosphère. Toutefois, l’utilisation de crédits carbone de qualité dès aujourd’hui peut apporter une pléthore d’avantages pour le climat et pour vos parties prenantes. En fonction de l’ambition et des objectifs de votre organisation, vos besoins en matière de compensation varieront.

4. Engagez vos parties prenantes pour mettre en place un programme de compensation adapté à votre activité

Avant d’investir dans la compensation carbone, les organisations doivent réfléchir stratégiquement aux projets qu’elles soutiendront. Les experts d’EcoAct peuvent faciliter ces réflexions, avec une variété de parties prenantes pour définir les attentes du programme et pour maximiser la valeur en sélectionnant les projets les plus pertinents.

5. Communiquez sur votre programme de compensation carbone

Pour éviter les risques de greenwashing, une communication transparente de votre stratégie de compensation carbone est essentielle. Petit à petit, les organisations font l’objet d’un examen de plus en plus minutieux de leur action en faveur du climat et certains gouvernements encadrent les déclarations environnementales qui peuvent être faites par les organisations (par exemple, la loi Climat et résilience en France). Vous devez vous efforcer de communiquer efficacement sur votre stratégie. Pour y parvenir, il convient d’être clair sur les résultats mesurables de vos contributions, et de montrer avec précision comment vous œuvrer concrètement pour le développement durable (sans exagérer). Et rappelez-vous : les actions valent mille mots.

Les équipes d’EcoAct spécialisées dans le conseil, la compensation carbone et la communication, ont l’habitude de guider les organisations dans l’identification et le soutien de projets de compensation carbone certifiés et audités, mais aussi dans le développement de projets. Nos experts peuvent également vous aider à communiquer votre stratégie de compensation avec intégrité.

Nos experts restent à la pointe de la législation relative au climat et peuvent vous aider tout au long du programme de la compensation carbone de votre organisation, de la stratégie au développement du projet.

 

5 étapes compensation carbone volontaire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Catégories

Vous pourriez aussi être intéressé par...

Notre équipe dédiée aux Solutions fondées sur la nature aide les entreprises à soutenir et développer des projets climatiques en faveur de la biodiversité et des communautés.

Le développement de projets ne se limite pas simplement à la compensation et à la séquestration du carbone, il permet de réels bénéfices socio-économiques et de meilleures conditions de vie aux communautés locales.

Reliez les actions menées dans le cadre de votre démarche RSE au langage universel du développement durable en vous engageant dans l'atteinte des Objectifs de développement durable tels que définis par l'ONU.

Les projets EcoAct réduisent non seulement les émissions mondiales de gaz à effet de serre, mais apportent aussi de multiples bénéfices aux communautés locales tout en favorisant la biodiversité.

A propos d’EcoAct

Télécharger notre

fiche d'information

Nous constatons actuellement de nombreuses actions en faveur de l’action climatique, entre les groupes de défenseurs du climat qui descendent dans la rue, les organisations qui s’engagent vers la neutralité carbone et les scientifiques qui nous avertissent que la fenêtre pour éviter une catastrophe climatique est de moins de 10 ans.

Par où commencer pour atteindre zéro émission nette ? Qu’est-ce que cela signifie réellement ? Et comment renforcer la résilience face aux impacts d’un climat en pleine évolution ?

Notre guide de A à Zéro…

C’est un programme complet et modulaire qui couvre l’ensemble de la stratégie climat des organisations afin d’atteindre l’objectif de zéro émission nette. Fruit de plus de 15 ans de soutien aux organisations pour gérer leurs impacts sur le climat, il est spécialement conçu pour vous guider dans un voyage unique vers zéro émission nette et au-delà, en garantissant votre pérennité en cours de route.

Vous pourriez aussi être intéressé par...

Actualités

1001fontaines choisit EcoAct pour l’accompagner dans la certification de son projet d’accès à l’eau potable au Cambodge

EcoAct, société du groupe Atos, et 1001fontaines s’associent dans un projet social commun afin de fournir un accès à l’eau potable, à des prix abordables, à 750 000 bénéficiaires au …
blue carbon projects
Actualités

Carbone bleu : EcoAct développe des projets innovants à travers le monde

Les écosystèmes marins et côtiers sont connus comme des puits de carbone importants, capables de stocker deux à quatre fois plus de carbone que les forêts terrestres. En raison de …
Best practice tip to communicating on climate
Actualités

Engagements en faveur du climat et de zéro émission nette : comment communiquer avec efficacité ?

Avec les débats actuels et la norme ISO relative à la neutralité carbone toujours en cours de définition, recherchez-vous des repères solides pour une communication exemplaire de vos engagements en …
Suivez-nous ici :
© 2023 EcoAct.
Tous les droits sont réservés.
This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. You can find out more about which cookies we are using in our privacy policy.