CDP : les évolutions en 2020

Publié 9th mars 2020 par Magdalena Jouenne-Mazurek

Fin février 2020, le CDP (anciennement « Carbon Disclosure Project »), organisation internationale à but non lucratif, a présenté son rapport sur l’impact environnemental des grands groupes européens au ministère des Affaires étrangères à Paris. Quel constat dresse-t-il à la lumière de l’objectif de la neutralité carbone ?

Quelles sont les entreprises qui tirent leur épingle du jeu en matière de reporting climat ? Enfin, quelles évolutions anticiper dans les questionnaires du CDP en 2020 et comment préparer vos réponses au CDP ?

Connaissez-vous le CDP ?

Le CDP est une organisation internationale indépendante qui gère l’une des bases de données les plus complètes au monde en matière de données environnementales déclarées. Le CDP évalue, à partir des réponses apportées aux questionnaires, l’impact des entreprises, des territoires et des organisations sur le changement climatique, l’eau, les forêts et les chaînes d’approvisionnement.

L’organisation travaille pour le compte de 872 investisseurs représentant près de 100 milliards de dollars d’actifs et environ un tiers du capital investi dans le monde. Les scores attribués et publiés par le CDP annuellement permettent en effet aux investisseurs d’évaluer la façon dont les entreprises intègrent le développement durable, les risques et les opportunités liées au dérèglement climatique dans leur stratégie et leurs pratiques. Ils peuvent ainsi exiger des entreprises une transparence accrue et des preuves de leurs engagements et, à leur tour, intégrer le risque climatique dans leurs portefeuilles d’investissement.

L’effort de l’investissement bas-carbone doit doubler pour être aligné avec les ambitions européennes

Selon le rapport du CDP sur l’impact environnemental des grands groupes européens dévoilé le mois dernier, les entreprises européennes ont consacré plus de 124 milliards d’euros à des actions de réduction de leur empreinte carbone, à la fois en investissements et en dépenses d’infrastructures, de recherche et développement en 2019. Toutefois, l’effort est largement insuffisant, car il faudrait doubler les moyens déployés en termes d’investissements en capital, de 59 milliards d’euros en 2019 à près de 122 millions d’euros par an pour parvenir à l’objectif de zéro émission nette de CO2 à l’horizon 2050, fixé par la Commission européenne.

En outre, l’effort déployé par les entreprises en 2019 est en baisse par rapport à l’année précédente, passant de 172 milliards d’euros à 124 milliards d’euros. Ces montants ont été calculés à partir des données communiquées par 882 grandes entreprises européennes, incluant les britanniques. Elles représentent 76 % de la capitalisation boursière en Europe et l’équivalent de 75 % des émissions de CO2 de l’Europe.

Face à l’urgence climatique qui ne fait que s’accentuer, les entreprises et les organisations sont plus que jamais incitées à doubler leurs efforts. D’autant plus qu’il s’agit, en réalité, d’une opportunité avec un retour sur l’investissement considérable à la clé. En effet, le CDP estime que ces investissements en faveur du développement durable peuvent rapporter six fois la mise.

Néanmoins, la tendance est positive si on regarde du côté du nombre d’entreprises qui se plient à l’exercice de réponse aux questionnaires de CDP. En 2019, plus de 8 000 entreprises ont publié leurs résultats, soit une augmentation de 20 % par rapport à l’année précédente.

Leaders de l’action climatique selon le CDP

Le CDP met en valeur les leaders en termes d’actions en faveur du climat en publiant les résultats des évaluations des organisations qui ont complété le processus de réponse à ses questionnaires. Le système de notation du CDP est reconnu comme une référence internationale en matière de transparence environnementale des organisations.

A l’issue d’une évaluation annuelle, le CDP attribue une note de A à D- en fonction de l’exhaustivité des informations fournies (calcul d’empreinte, énergie, gouvernance, etc.), de la maturité des approches d’identification et de gestion des risques et opportunités liés aux changements climatiques, et de la démonstration des meilleures pratiques. Intégrer la prestigieuse Liste-A du CDP est une marque de reconnaissance de son leadership climat. Bonne nouvelle : la réglementation et les initiatives autour du climat et du reporting extra-financier portent leurs fruits en France. En effet, les entreprises françaises se place en troisième position et la part des entreprises ayant décroché la note de A- et A est plus importante en France que dans le reste du monde.

Les clients d’EcoAct, dont L’Oréal, Tui, Coca Cola European Partners, Telefónica, Aena, Air Liquide, Gecina, EDF et Danone, figurent parmi les entreprises les mieux notées sur le plan environnemental par le CDP et qui s’imposent ainsi en tant que leaders de la lutte contre le changement climatique.

De quels changements tenir compte cette année ?

Les questionnaires du CDP ont été mis à jour afin de compléter l’alignement sur les recommandations de la TCFD (Taskforce on Climate-related Financial Disclosures). Le tout nouveau questionnaire pour le secteur des services financiers fait son apparition.

Les questionnaires changent peu dans l’ensemble, mais le CDP en a publié de nouveaux sur le changement climatique spécifiques à trois secteurs :

  • les services financiers,
  • la construction et l’immobilier,
  • et les biens d’équipement.

Autre exemple saillant de cette mise à jour en 2020, le questionnaire sur la forêt évolue pour intégrer les questions relatives aux processus de suivi du respect de ses engagements, ainsi que d’autres réglementations et normes en matière de forêts pour refléter le soutien apporté à des projets axés sur la restauration et la préservation des écosystèmes.

En plus, certaines modifications ont été apportées pour rationaliser le processus de rédaction des réponses aux questionnaires, par exemple en fusionnant plusieurs questions.

Êtes-vous à l’aise pour répondre aux questionnaires du CDP ?

Vos réponses se préparent bien en amont de la date butoir du 29 juillet 2020, unique pour l’ensemble des questionnaires, contrairement à l’année dernière. Anticipez et faites-vous conseiller en cas de besoin. EcoAct a vocation d’être au cœur de la transformation environnementale des entreprises et vous accompagner dans tous les aspects et tout au long de votre cheminement vers zéro émission nette.

Partenaire accrédité de catégorie Gold du CDP, EcoAct a le plaisir de vous inviter à un webinaire en anglais sur le reporting CDP en 2020 le jeudi 19 mars à 17h. Camila Gori du CDP se joindra à notre équipe experte pour répondre à toutes vos questions relatives au CDP. Pour vous y inscrire, cliquez ici.

Suivez-nous pour recevoir votre fiche explicative sur le CDP présentant toutes les mises à jour 2020. Elle vous donnera les clés pour optimiser votre réponse cette année.

Télécharger notre Fiche descriptive

Le CDP évalue, à partir des réponses apportées aux questionnaires, l’impact environnemental des entreprises, des territoires et des organisations.

En tant que partenaire accrédité de catégorie Gold du CDP, nous mettons notre expertise au service des organisations pour les accompagner dans leur réponse.

Quelle que soit votre expérience en matière de reporting CDP, nous avons conçu cette fiche d’information pour vous guider à travers les mises à jour de cette année.

Télécharger maintenant