Vers une harmonisation attendue du reporting extra-financier ?

Publié 27th novembre 2018 par Sam Harris

Les responsables en charge du reporting extra-financier qui rend compte de la responsabilité sociétale de leur organisation, et de leur politique climatique, doivent composer avec des référentiels de plus en plus nombreux. Au risque de concentrer leurs efforts sur l’élaboration des rapports plutôt qu’à la mise en œuvre des changements nécessaires pour effectivement réduire et gérer leurs impacts.

La production de rapports reste un élément essentiel de tout plan d’actions en matière de développement durable : ils garantissent l’information des parties prenantes, la compréhension des enjeux, permettent la comparaison de ses performances face aux concurrents pour, in fine, générer des améliorations. Pourtant, force est de constater que pour nombre de nos clients les exigences de présentation de rapports conformément aux standards et aux cadres de référence externes mettent effectivement l’accent sur l’aspect formel au détriment d’améliorations concrètes et porteuses de changement durable.

C’est pourquoi le projet d’harmonisation de nombreuses normes et référentiels annoncé récemment est une excellente nouvelle. Ce projet, The Better Alignment Project, organisé par International Integrated Reporting Council, ouvre ainsi un dialogue entre les acteurs majeurs dans le domaine du reporting[1].

L’objectif du projet consiste à promouvoir et faciliter auprès des entreprises une approche de reporting plus cohérente en l’accordant aux besoins des marchés financiers et de la société.

Les recommandations de la Task Force on Climate-Related Financial Disclosures, qui mettent l’accent sur l’intégration de la planification et de la communication des risques climatiques dans les rapports financiers, s’avèrent un des moteurs du projet. L’organisme américain établissant des normes sectorielles (SASB), la GRI et le CDP compareront leurs cadres de références aux recommandations de la TCFD afin de mieux harmoniser leurs mesures. Le projet examinera également comment des cadres tels que l’IIRC et le CDSB peuvent être utilisés pour promouvoir une intégration plus importante entre les rapports financiers et non financiers.

Le projet vise une communication des premiers résultats au troisième trimestre 2019 et durera 2 ans. Nous espérons que l’exercice conduira à une rationalisation des questions et, idéalement, à la mise en place d’une plate-forme de reporting unique.

Afin de mieux comprendre la situation actuelle en matière de reporting, un outil utile se trouve à votre disposition ici : http://corporatereportingdialogue.com/landscape-map/

[1] CDP, Climate Disclosure Standards Board, Financial Accounting Standards Board, Global Reporting Initiative, International Accounting Standards Board, l’Organisation internationale de normalisation, Sustainability Accounting Standards Board

 

Catégories

A propos d'EcoAct

En savoir plus sur nous

Télécharger notre Note d'analyse

Téléchargez notre eBook et découvrez la manière dont votre entreprise peut se saisir des recommandations de la TCFD.

télécharger maintenant