Les principales tendances de la performance climat des entreprises du CAC 40

Publié 10th October 2018 par Sam Harris

Les principales tendances de la performance climat des entreprises du CAC 40

 

Nous avons récemment publié nos rapports mondiaux évaluant la performance climat des entreprises cotées en bourse. Le rapport français est établi à partir d’analyses annuelles des divulgations publiques des entreprises du CAC 40. La finalité est de mettre en évidence les tendances clé en matière de stratégie et de reporting environnemental et d’identifier les leaders parmi les grandes entreprises mondiales et à forte intensité d’émissions carbone.

La gouvernance en matière de changement climatique s’améliore

Sous l’effet du cadre législatif national de la transition énergétique pour une croissance verte, l’engagement des entreprises du CAC 40 s’est accru. L’article 173 qui incite au reporting ESG de leurs activités contribue notamment à une amélioration continue des politiques d’atténuations et d’adaptations au changement climatique. 90% évaluent les risques climatiques et 63% les réduisent, et 83% des entreprises étudient et réalisent un reporting Scope 3. Tandis que la résilience de la chaîne de valeurs est mentionnée par un nombre croissant d’entre elles (+ 8% par rapport à 2017).

Scope 3, l’engagement accru des fournisseurs

Les émissions dites Scope 3 comprennent toutes les émissions restantes produites par la chaine de valeur de l’entreprise.

Cette année, 85% des entreprises du CAC 40 y font référence et d’autres incluent ces émissions dans leurs propres objectifs de réduction.
Le secteur cosmétique se distingue particulièrement par son engagement vers les fournisseurs.

Les objectifs carbone sur la bonne voie

L’engagement du gouvernement français à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 est devenue une ambition clé pour le pays. Notre étude montre que 83% des entreprises qui publient leur chiffre d’émissions Scope 1,2 et 3 ont fait le premier pas vers la neutralité carbone et 50% se sont engagées dans des objectifs Science Based Targets.

En savoir plus sur la neutralité carbone ici.

La contribution du secteur financier s’intensifie…

Conscientes du rôle crucial qu’elles doivent jouer dans le financement de la transition énergétique, toutes les banques consacrent une section de leurs rapports annuels au financement de la transition vers une économie sobre en carbone. Cette année, les bonnes pratiques face au changement climatique portées par les entreprises financières connaissent une amélioration de 13%, renforçant ainsi le rôle pionner du secteur.

… mais un besoin urgent d’amélioration subsiste

Malgré cette évolution notable en matière de reporting développement durable et de gestion des risques financiers liés au climat, le rapport met en lumière la nécessité d’une action plus concertée. Avec un score moyen des indices de 63%, il pointe que nombre d’entreprises restent encore à la traîne derrière les plus performantes. Ceci dans un contexte où les investisseurs sont de plus en plus exigeants quant à la capacité des entreprises d’évaluer l’impact de températures de plus en plus élevées et des événements extrêmes. A l’approche de la COP 24, il est temps de viser un alignement de toutes les grandes entreprises sur des objectifs ambitieux et pour un effort de réduction drastique que le dernier rapport du GIEC évalue à 45% d’ici 2030.

Pour connaître les résultats détaillés et les moteurs des tendances de cette année, téléchargez le rapport complet aujourd’hui.

Télécharger notre Rapport

Dans notre dernier rapport, nous présentons les résultats de nos travaux sur les tendances en matière de reporting RSE au sein des plus grandes entreprises françaises du CAC 40.

télécharger maintenant